aazsante.fr

Le Plus Grand Portail De La Santé Et La Qualité De Vie.

La consommation de paracétamol pendant la grossesse peut affecter les bébés à l'avenir

La consommation de paracétamol pendant la grossesse peut affecter les bébés à l'avenir

Une étude menée par des chercheurs de l'Université de Bristol en Angleterre a montré que les enfants exposés à l'acétaminophène, connu sous le nom de paracétamol dans l'utérus peuvent avoir un risque accru de problèmes de comportement.

« Compte tenu de l'utilisation généralisée de l'acétaminophène chez les femmes enceintes, cela peut avoir des conséquences importantes pour la santé publique. Cependant le risque de ne pas traiter la fièvre ou la douleur pendant la grossesse doit être examinée attentivement contre tout dommage potentiel de paracetamol à la descendance, « il a rapporté le chercheur Evie Stergiakouli.

dans l'enquête, publiée en Août dans » Pediatrics " les chercheurs soulignent que des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les mécanismes à l'origine de l'association. Ils ont analysé les données de 7,796 mères qui ont été recrutés par la ALSPAC (Avon Étude longitudinale des parents et des enfants) entre 1991 et 1992, ainsi que leurs enfants et partenaires.

Comme la base de l'étude, ils ont évalué l'utilisation de paracétamol avant et après ainsi que l'utilisation du paracétamol par le partenaire. Environ 53% des mères ont déclaré avoir pris de l'acétaminophène à 18 semaines de grossesse et 42% à 32 semaines. En outre, 89% des mères et 84% des partenaires ont dit qu'ils l'utilisent après la naissance.

L'analyse a été refait à neuf à plusieurs reprises, afin d'ajuster les caractéristiques telles que l'âge de la mère à la naissance, le statut socio-économique, le tabagisme et l'alcool pendant la grossesse, l'IMC avant la grossesse, l'auto a rapporté des troubles psychiatriques maternels, les raisons possibles de l'utilisation de paracétamol et facteurs de risque génétique pour le trouble déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH).

le résultat a montré que 5% des enfants à 7 ans avaient des problèmes de comportement. L'utilisation du médicament par la mère dans les 18 semaines de la grossesse a été associée à une plus grande probabilité que le bébé développe des problèmes de comportement et des symptômes d'hyperactivité. Mais l'utilisation à 32 semaines était associée à une plus grande probabilité de symptômes émotionnels, l'hyperactivité et les problèmes de comportement.

Les chercheurs pensent qu'il pourrait y avoir un lien plus fort entre l'utilisation du paracétamol et des problèmes de comportement au cours du troisième trimestre. « Comme il est le développement et la croissance du cerveau actif au cours du troisième trimestre, cette constatation pourrait indiquer qu'il ya des périodes de développement où le cerveau est plus sensible à l'exposition au paracétamol », a déclaré Evie Stergiakouli

Cependant, les résultats sont encore limitées par l'absence d'information sur la dose de paracétamol ou la durée d'utilisation. L'influence du paracétamol sur le comportement des enfants est encore inconnue, les chercheurs suggèrent que les propriétés du paracétamol peuvent déréguler le système endocrinien et pourraient affecter le développement du fœtus. En outre, le fœtus pourrait développer des métabolites toxiques lorsque le paracétamol traverse le placenta ou subit un changement dans le développement du cerveau dû au stress oxydatif.


À Quelle fréquence un examen dentaire devrait-il être effectué avec des radiographies?

À Quelle fréquence un examen dentaire devrait-il être effectué avec des radiographies?

La fréquence avec laquelle les rayons Les radiographies dentaires, également connues sous le nom de rayons X, doivent être effectuées en fonction des besoins individuels de chacun. Un examen dentaire aux rayons X peut révéler des dommages aux structures buccales non visibles au cours d'un examen commun.

(Santé)

Femme se réveille de l'anesthésie en chirurgie signale son traumatisme

Femme se réveille de l'anesthésie en chirurgie signale son traumatisme

Canada Donna Penner a été référée à une laparoscopie en 2008 qui allait changer sa vie pour toujours. Une chirurgie simple, impliquant de petites incisions dans la zone examinée, est réalisée sous anesthésie générale. « Je l'avais déjà reçu une anesthésie générale avant et n'a jamais eu aucun problème », a déclaré Donna Penner, en témoignage de la BBC.

(Santé)