aazsante.fr

Le Plus Grand Portail De La Santé Et La Qualité De Vie.

Une nouvelle recherche menée par des scientifiques en Suède indique que les graisses Les personnes obèses, même celles qui sont considérées comme métaboliquement saines, présentent des changements inhabituels dans l'expression de leurs gènes lorsqu'ils sont stimulés par l'insuline. L'étude a été réalisée par des chercheurs de l'Institut Karolinska, qui fait la promotion du Prix Nobel, et publié dans la revue « Cell ».

Une nouvelle recherche menée par des scientifiques en Suède indique que les graisses Les personnes obèses, même celles qui sont considérées comme métaboliquement saines, présentent des changements inhabituels dans l'expression de leurs gènes lorsqu'ils sont stimulés par l'insuline. L'étude a été réalisée par des chercheurs de l'Institut Karolinska, qui fait la promotion du Prix Nobel, et publié dans la revue « Cell ».

selon le chercheur Mikael Ryden, l'obésité peut être considérée comme une épidémie mondiale, qui affecte environ 600 millions de personnes dans la "Comme l'obésité est l'un des principaux facteurs qui modifient l'expression génétique du tissu adipeux (graisse), nous devons continuer à mettre l'accent sur le risque de maladie cardiaque, de maladie cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, de cancer et de diabète de type 2. prévention de l'obésité ", a déclaré Rydén. L'équipe de recherche a évalué la réponse à l'insuline de 15 personnes en bonne santé qui ont jamais eu obèses et 50 personnes obèses inscrits pour une chirurgie de réduction de l'estomac.

Les scientifiques expliquent que l'une des marques d'obésité métaboliquement santé est la sensibilité élevée l'hormone insuline, ce qui favorise l'absorption du glucose du sang dans les cellules à utiliser comme énergie.

dans l'enquête, ont été recueillies biopsies de tissu adipeux abdominal avant et après les séances de deux heures de perfusion intraveineuse d'insuline et de glucose . Les résultats ont montré que chez les sujets en surpoids, 21 ont été classés comme sensibles à l'insuline et 29 comme résistant à l'hormone.

Il y a une similitude dans l'expression des gènes en réponse à la stimulation par l'insuline dans les deux groupes, mais il y avait une différence notable dans "Notre étude suggère que la notion d'obésité métaboliquement saine peut être plus complexe qu'on ne le pensait, du moins en ce qui concerne l'obésité. le tissu adipeux sous-cutané. Il semble y avoir une marque claire qui distingue les individus à l'obésité avec une sensibilité élevée ou faible insuline. Cela indique que l'obésité elle-même est le principal facteur qui explique les changements dans l'expression des gènes « , a déclaré Ryden.


L'excès de caféine peut aussi conduire à une crise d'arythmie cardiaque chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire

L'excès de caféine peut aussi conduire à une crise d'arythmie cardiaque chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire

De vacances Syndrome de coeur , ce qui se traduit par le portugais comme le syndrome de fête Coeur Une analyse d'une enquête menée sur 14 études par l'université de Tsukuba au Japon, il semble que les personnes qui boivent régulièrement de l'alcool ont tendance à avoir une fibrillation auriculaire jusqu'à 50% plus élevée que les personnes qui ne boivent pas ou ne boivent pas.

(Santé)

Le Brésil est le pays qui compte le plus grand nombre de personnes souffrant de dépression en Amérique latine, selon l'OMS

Le Brésil est le pays qui compte le plus grand nombre de personnes souffrant de dépression en Amérique latine, selon l'OMS

Une analyse récemment publiée par l'OMS a montré que le Brésil est le pays où le taux de dépression est le plus élevé d'Amérique latine. Selon la publication environ 5,8% de la population est touchée par la maladie. Derrière le Brésil se trouvent Cuba, avec 5,5%, le Paraguay avec 5,2%, le Chili et l'Uruguay avec 5%.

(Santé)