aazsante.fr

Le Plus Grand Portail De La Santé Et La Qualité De Vie.

Pas besoin d'être mince pour être heureux

Pas besoin d'être mince pour être heureux

Combien de fois sommes-nous pris dans certaines croyances dans nos vies? Nous croyons que laver les cheveux après l'accouchement blesse la femme, passer la nouvelle année en blanc donne de la chance, ou même passer sous les escaliers peut être malchanceux.

Quand nous pensons à la beauté, nous développons aussi certaines croyances et l'une d'entre elles est de croire que le fait d'être mince seulement vous rendra belle et attirante. Vous imbécile qui croit cela! Beaucoup d'hommes préfèrent les plus beaux, même parce qu'ils trouvent les cours plus attrayants, que la femme très mince. Mais qu'est-ce qui fait croire aux gens que perdre du poids sera vraiment heureux?

La beauté est un processus interne, d'acceptation, d'estime de soi, de la façon de voir le monde, de se voir soi-même.

Nous avons un très fort média derrière fait, où le corps mince est prêché comme étant beau, et apportant le bonheur. Nous voyons de minces mannequins sur les podiums et les magazines, mais nous ne connaissons pas le sacrifice qu'ils subissent pour maintenir leur poids insuffisant.

Dans les coulisses, nous savons qu'ils mangent peu, affamés, vomissent, tout vaut la peine d'atteindre des célébrités. Les troubles de l'alimentation s'installent, laissant les femmes à la peau sèche, les cheveux tombant, le visage pâle. Est-ce la beauté?

La beauté est un processus cognitif ou mental et pourtant spirituel lié à la perception d'éléments qui plaisent singulièrement à celui qui l'expérimente. Ses formes sont nombreuses et la science essaie encore de donner une explication au processus.

La beauté est un processus interne, d'acceptation, d'estime de soi, de perception du monde, de regard autour de soi. On voit la belle dans les petits détails, d'une belle main, ongles bien faits, comme le charme que dégage une personne. La sympathie, la façon dont vous secouez vos cheveux, la façon dont vous vous exprimez, peuvent être chargés de beauté. Nous n'apprécions pas toujours ces détails, et nous avalons une culture contre le corps bien déformé.

Nous voyons des statistiques sur la dépression augmenter, ainsi que des troubles de l'alimentation tels que l'anorexie mentale, la boulimie nerveuse et la compulsion. Qu'y a-t-il de si beau dans ces pathologies, dans cette insatisfaction éternelle du corps, qui est la possession la plus précieuse?

Il est important de réfléchir sur ces aspects et de chercher des moyens de se sentir bien dans la réalité. Bien sûr, nous avons tous en nous des choses que nous aimerions être différentes, plus grandes et plus petites, mais chacune dans sa particularité a sa propre beauté.

Nous pouvons prendre soin du corps, nous nourrir de qualité, pratiquer une activité physique ou même en prenant soin de la façon dont nous nous habillons, qui nous fait ressortir ce que nous avons de beau.

Il vaut la peine de s'arrêter et de regarder plus tendrement, et si vous devez perdre du poids, faites-le avec précaution, dans une réalité possible, compatible avec votre structure physique, préservant votre santé mentale et physique

Être beau et mince peut être idéal pour certaines personnes, mais ce n'est pas un modèle réel, nécessitant un repositionnement des entreprises de mode, des coupes de vêtements et même de votre relation avec vous-même.


Posez des questions sur l'endométriose

Posez des questions sur l'endométriose

L'endométriose est une maladie qui touche environ 15% de toutes les femmes en âge de procréer. Cependant, ce n'est qu'une estimation, car de nombreuses femmes finissent par ne pas avoir le diagnostic précis. Quand on parle de femmes infertiles, cette fréquence augmente à environ 30%. Ses principaux symptômes sont les suivants: - crampes menstruelles intenses; - La douleur pelvienne chronique (non liée à la période menstruelle) - troubles urinaires et / ou intestinal cyclique (coïncidant avec la période menstruelle), - Infertilité Ainsi, c'est une maladie qui peut avoir un impact important sur la qualité de vie de la femme, en fonction de sa gravité et de sa symptomatologie.

(Santé)

H1N1: Près de 50% du public cible déjà vaccinés au Brésil

H1N1: Près de 50% du public cible déjà vaccinés au Brésil

Le ministère de la Santé a publié une évaluation partielle cette semaine indiquant qu'environ 21,3 millions de personnes ont déjà été vaccinées contre la grippe en 2016. Ce nombre représente 43,6% de la population cible, plus de la moitié de la cible, qui est de vacciner au moins 80% des 49,8 millions de personnes considérées à risque de complications de la grippe.

(Santé)