aazsante.fr

Le Plus Grand Portail De La Santé Et La Qualité De Vie.

Une étude montre que la dengue a 37,5% de chance d'être transmise par transfusion

Une étude montre que la dengue a 37,5% de chance d'être transmise par transfusion

Beaucoup a été dit sur le risque de transmission par transfusion sanguine de flavivirus, comme le virus Zika, la dengue et la fièvre chikungunya. Une étude brésilienne, publiée ce mois-ci dans la revue Le Journal des maladies infectieuses a montré que lors de l'épidémie de dengue, 0,51% de ceux qui étaient dans des centres de sang pour faire des dons de sang ont été infectés par le virus de la dengue au cours de l'épidémie en 2012. Parmi les patients ayant reçu ces poches de sang contaminées, 37,5% ont développé la maladie, mais il n'y a pas eu de cas plus graves de la maladie.

L'étude a été réalisée entre février et juin 2012, date à laquelle que le sérotype 4 du virus de la dengue a circulé à grande échelle au Brésil. Des échantillons de donneurs ont été recueillis à Rio de Janeiro (RJ) et Recife (PE), l'ajout de 39 134 donateurs. Bien que le nombre moyen de donneurs infectés était de 0,51%, en quelques semaines, ils avaient 2% de donneurs infectés à Recife.

Ces poches de sang infectées ont été transfusées chez 22 personnes. Parmi ceux-ci, 16 étaient sensibles à la maladie, mais seulement six étaient effectivement infectés. Certes, des prélèvements de sang des receveurs ont été recueillis avant le don pour confirmer si le virus avait été acquis lors de la transfusion et s'il y avait eu une infection auparavant.

Pour le chercheur Ester Sabino, professeur à la Faculté de médecine de l'Université de São Paulo (FMUSP) et directeur de l'Institut de Médecine tropicale de São Paulo, dans une interview avec Agência FAPESP, cela montre que lors de grandes épidémies de dengue, il existe de nombreux cas de transmission du sang. « Pourquoi personne ne le remarqua? Peut-être parce que l'impact clinique est pas important, » estime l'expert.

L'idée est maintenant de faire une étude similaire à comprendre la transmission du virus Zika du sang et de la fièvre chikungunya.


ANVISA suspend sibutramine et oméprazole

ANVISA suspend sibutramine et oméprazole

L'Agence nationale de surveillance sanitaire (ANVISA) a suspendu la fabrication, la distribution, la vente et l'utilisation des médicaments oméprazole utilisés pour traiter les brûlures d'estomac et la sibutramine, utilisée pour aider à poids processus de perte . selon la ANVISA, le Biomag (sibutramine monohydraté de chlorhydrate) et son chlorhydrate générique, la sibutramine, 10 mg et 20 mg, fabriqué par la société Aché sA ont été faites avec un principe actif fourni par un fabricant autre que celui approuvé par l'Agence.

(Santé)

L'utilisation de médicaments à base d'amphétamine augmente le risque de Parkinson

L'utilisation de médicaments à base d'amphétamine augmente le risque de Parkinson

Une étude de centre de toxicomanie et de santé mentale Heatlh (CAMH), Canada, a constaté que les personnes qui abusent de metanfitamina ou d'autres stimulants synthétiques de base amphétamines sont plus susceptibles de développer la maladie de Parkinson que ceux qui n'utilisent pas la substance Les chercheurs ont analysé plus de 300 000 dossiers hospitaliers en Californie, aux États-Unis, avec 16 années de données cumulées de chaque patient.

(Santé)