aazsante.fr

Le Plus Grand Portail De La Santé Et La Qualité De Vie.

La vitamine D peut aider à préserver la santé physique des personnes âgées

La vitamine D peut aider à préserver la santé physique des personnes âgées

Un faible apport en vitamine D a été associé à de nombreux problèmes de santé, tels que l'obésité, le diabète et l'hypertension artérielle. Maintenant, une étude publiée dans le Journal of Gerontology: Medical Sciences note que ce nutriment contribue également à prévenir les problèmes de mobilité chez les personnes âgées. L'analyse a été financée par les National Institutes of Health aux États-Unis

Les chercheurs ont suivi plus de 3 000 personnes âgées de 70 à 79 ans pendant six ans. Certains ont subi des traitements pour augmenter les niveaux de vitamine D dans le corps et d'autres pas.

Les résultats ont montré que ceux qui avaient des niveaux plus faibles de vitamine D dans le corps avaient un risque presque 30% plus élevé de souffrir de limitations de mobilité. la fin de l'étude, par rapport à ceux ayant des niveaux nutritifs moyens. Lorsqu'ils ont été achetés à des personnes ayant des taux de vitamine D très satisfaisants, le groupe à faible teneur en nutriments était presque deux fois plus susceptible de souffrir de limitations physiques.

La vitamine D joue un rôle important dans la fonction musculaire, selon l'auteur de l'étude.

Améliorer l'apport en vitamine D avec ces aliments

La principale source de vitamine D est la lumière du soleil, qui stimule la production de vitamines à travers la peau . Environ 10 à 15 minutes de contact avec la lumière du soleil, deux à trois fois par semaine, en évitant l'exposition entre 10h et 16h, suffisent. Cependant, le nutriment peut également être obtenu par l'alimentation. Vérifiez la valeur quotidienne recommandée de cette vitamine en fonction de l'âge et du sexe et investissez dans les aliments ci-dessous:

Hommes âgés de 13 à 50: 5 à 10 mcg / jour

Hommes 51 à 70: 15 mcg / jour

Femmes âgées de 13 à 50 ans: 5 mcg / jour

Femmes âgées de 51 à 70 ans: 10 mcg / jour

1. Le thon et les sardines en conserve sont l'une des principales sources de vitamine D provenant de l'alimentation, avec 4,8 mcg et 6,7 mcg pour 100 g, respectivement. Pour profiter de ces bienfaits de façon savoureuse, la nutritionniste Ana Flor Picolo suggère de les utiliser dans la préparation de tartes, de salades, de farofas et de sandwiches. 2. Foie de bœuf:

Bien que cette partie du bœuf ne soit pas appréciée par certains, c'est une source de vitamine D, présentant 0,8 mcg pour chaque bifteck d'environ 68 g. La nutritionniste Ana Flor Picolo conseille de manger le bifteck grillé ou cuit, puisque le fait de frire ajoutera plus de graisses. 3. Oeufs:

Cet aliment est riche en vitamine D, comptant 1,1 mcg sur chaque grande unité. Pour obtenir le plus de nutriments, nutritionniste Ana Flor Picolo recommande la consommation d'œufs frais - le fameux œuf redneck - parce que le producteur de cet œuf de poule ne pas ingérer des hormones, en gardant les éléments nutritifs leurs œufs. Mais sans friture: préférez les œufs brouillés ou à la coque 4. Beurre:

est l'une des options pour améliorer votre apport quotidien en vitamine D. 100g de beurre a 1,5 mcg. Mais attention: le cher pain sur l'assiette n'est pas la préparation la plus saine, puisque chauffé, les graisses deviennent saturées. Le processus de chauffage compromet également les vitamines. Par conséquent, préférez le consommer frais, avec du pain à grains entiers, puisque les fibres améliorent l'absorption des nutriments. 5. Yogourt:

La version écrémée a 0,1 mcg pour 100g. La nutritionniste Ana Flor Picolo se souvient qu'elle se marie très bien avec les fruits, en vinaigrette ou en vitamines à grains entiers (comme le sésame et l'avoine). Il convient d'éviter la préparation de gâteaux et de tartes au yogourt, car la valeur calorique du gâteau est supérieure à celle des autres préparations, comme déjà mentionné.


Les Infectologues enseignent les 5 étapes pour prévenir la grippe H1N1

Les Infectologues enseignent les 5 étapes pour prévenir la grippe H1N1

Les infectiologues de la Société brésilienne des maladies infectieuses mettent en garde contre les cinq premières étapes pour se protéger contre l'infection par le virus de la grippe H1N1. La vaccination et l'hygiène des mains sont essentielles pour se protéger contre la maladie, mais les soins du sommeil et de l'alimentation pèsent lourdement sur la prévention.

(Santé)

Cas de leishmaniose dans la propagation de SP, l'étude indique

Cas de leishmaniose dans la propagation de SP, l'étude indique

Avez-vous déjà entendu parler de la leishmaniose? Nous en avons parlé dans Ma Vie depuis un certain temps, rapportant des cas de plus en plus fréquents dans l'intérieur de São Paulo. Mais maintenant, une étude Unoeste l'étendue et cartographié les progrès de ces cas et se rendit compte de plus en plus sont à proximité de la ville de São Paulo.

(Santé)