aazsante.fr

Le Plus Grand Portail De La Santé Et La Qualité De Vie.

Remèdes pour perdre du poids ne devraient être utilisés pour traiter l'obésité

Remèdes pour perdre du poids ne devraient être utilisés pour traiter l'obésité

L'utilisation de remèdes pour perdre du poids est toujours un sujet très controversé. Et les discussions autour de la question se sont réchauffées ces derniers jours, après l'Agence nationale de surveillance sanitaire (Anvisa), pour décider d'interdire l'utilisation de ce type de drogue. Même si l'agence est revenue sur sa décision et a reporté l'interdiction des drogues (sibutramine, amfépramone, fenproporex et mazindol) pour perdre du poids, leurs représentants affirment que les médicaments faire plus de mal que de bien à la santé des patients, qui passent USA- Mais selon un rapport publié récemment par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, les pilules amaigrissantes devraient être utilisées pour un traitement médical. Le rapport de l'OICS (inspection internationale des stupéfiants) encourage le Brésil à continuer à prendre « toutes les mesures nécessaires pour que anorexigènes sont utilisés uniquement à des fins médicales, ainsi que pour prévenir mal utilisés et prescrit sans discernement. »

Selon l'Association brésilienne pour l'étude de l'obésité et du syndrome métabolique (ABES), l'utilisation de médicaments de perte de poids ne doit se faire quand un médecin estime que l'excès de poids a atteint le niveau de la maladie, l'obésité. L'obésité est diagnostiquée par une mesure de paramètres de population appelée indice de masse corporelle (IMC), adoptée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Calculez votre IMC ici (Découvrez votre poids idéal)

Tableau IMC selon l'Organisation mondiale de la santé

Sous-pondération -. Ci-dessous 18,5

Normal - 18,6 à 24,9

Le surpoids (pré-obésité) - 25 à 29,9

Prenez 30 à 34,9 obésité

obésité modérée - 35 à 39,9

l'obésité sévère ou morbide - plus de 40

L'obésité peut conduire à un certain nombre d'autres maladies, telles que l'hypertension, le diabète, la dépression et les problèmes cardiovasculaires, entre autres. « Les personnes obèses ont tendance à vivre moins. L'espérance de vie d'un par exemple, obèses morbides, est de 50 ou 60 ans, alors que celle d'une personne normale est 70. Dans ce cas, il est de sauver des vies et non pas seulement à perdre poids », explique l'endocrinologue João Cesar Castro Soares, de l'Université fédérale de São Paulo (Unifesp). Pour ceux qui ne sont pas dans cette situation, mais veut perdre quelques kilos, il est seulement recommandé l'éducation nutritionnelle et l'activité physique, explique le médecin.

Effets secondaires

Parmi les principaux médicaments sur le marché sont les catecholaminergic comme fenproporex et mazindol (agir dans l'hypothalamus réduire la sensation de faim), sérotoninergiques, comme sibtramina et amfépramone (augmenter la sensation de satiété et de réduire l'anxiété) et thermogénique (augmentation des dépenses en calories). La principale raison pour laquelle Anvisa a l'intention d'interdire l'utilisation de médicaments pour perdre du poids sont les effets secondaires. Certains d'entre eux sont la tachycardie, l'insomnie, la bouche sèche, la constipation intestinale, l'irritabilité et la pression accrue.

Tous ces médicaments ont un faible degré de dépendance chimique. "Sur l'échelle de 1 à 4, ils sont catalogués en bas, alors que la cocaïne est au sommet", explique Soares. Mais la responsabilité du personnel de la nutrition

My Life , Roberta Stella, dit: « Il y a aussi la dépendance psychologique Il y a des gens qui ont appris à bien manger, mais dans la panique est pas de médicament, même la souffrance avec. effets secondaires. " En outre, il y a l'illusion que les remèdes porteront les kilos en trop par eux-mêmes, mais pour toujours. « Perte de poids efficace se produit uniquement avec l'ajout de deux facteurs :. L'activité physique et le menu équilibré traitements de drainage lymphatique et de beauté travaillent aussi, mais ils ont le rôle de soutien dans la lutte contre l'équilibre », explique Daniela nutritionniste Cyrulin, l'Institut de la santé Plein.

Les dangers de l'automédication

L'automédication est un autre problème souvent associé aux pilules amaigrissantes. Le docteur nutologue Edson Credidio dit qu'il y a encore des histoires de personnes utilisant les médicaments médicalement indiqués par les médecins à leurs amis. « Chaque cas est différent et le médicament est personnel et doit être prescrit individuellement et seulement dans les cas d'obésité morbide, » se souvient-il.

Selon Credidio, une technique courante consiste à prendre des remèdes pour la thyroïde sans avoir ni une maladie de la glande associée . "Cela conduit à une perte de poids, mais pour imiter l'hyperthyroïdie, c'est-à-dire que vous perdez du poids parce que vous tombez malade." Le médecin a également dit qu'il ya des cas d'indications de pseudo-experts de laxatifs et de diurétiques qui peuvent conduire à la mort.

L'endocrinologue à Unifesp a déjà reçu chez les patients ayant des problèmes d'urgences causées par les médicaments pour perdre du poids. « Une fois qu'une fille de 18 ans, qui était grassouillet, mais pas obèses, est arrivé avec une dépression nerveuse. C'est parce qu'il prenait 400 ml par jour d'un médicament qui a la dose quotidienne recommandée de 120 ml ».

Comment traiter Getty Images

Il n'y a pas de pilule magique, mais il existe des traitements efficaces qui aident à améliorer cette condition. Le traitement approprié est celui qui se fait à long terme en combinant: une alimentation équilibrée, une activité physique accrue et des changements de style de vie. Dans certains cas, le suivi médical est recommandé d'évaluer le meilleur type de traitement, ce qui peut inclure de tels médicaments.

Mais la clé de contrôle du poids est d'équilibrer la consommation d'énergie (consommation alimentaire) et la quantité de calories que notre corps consume (activité physique).

Consacrez plus de calories que vous consommez

L'exercice est un moyen essentiel de le faire. Lorsque vous faites de l'exercice régulièrement, vous renforcez vos muscles, vos cellules musculaires commencent à dépenser plus d'énergie, et avec le temps, votre corps fonctionnera plus efficacement, devenant un bon «brûleur de calories» (ou scientifiquement, une augmentation du métabolisme) base) qui se traduit par une perte de poids.

dans cette étape vers une santé d'or se produire dans la meilleure façon possible, il est d'abord important de connaître le degré d'obésité (ou surpoids) et prendre soin de la prescription correcte de l'activité physique. Dans ce cas, un professionnel de l'éducation physique fera son évaluation physique spécifique (y compris le pourcentage de graisse et l'analyse nutritionnelle) afin de déterminer et de prescrire les meilleurs exercices en respectant l'individualité de chaque personne.


Campinas enregistre le premier cas de transmission du virus zika par transfusion sanguine

Campinas enregistre le premier cas de transmission du virus zika par transfusion sanguine

Agence Brésil - Blood Center de l'Université de Campinas (Unicamp) confirmées et communiquées au ministère de la Santé d'un cas de transmission du virus Zika par transfusion sanguine. Sans savoir qu'il était infecté, un habitant de Sumaré (une ville située à environ 120 kilomètres de la capitale de São Paulo) a donné du sang au Centre de sang de Campinas.

(Santé)

Nouveaux cas de microcéphalie suspects sont signalés par le ministère de la Santé

Nouveaux cas de microcéphalie suspects sont signalés par le ministère de la Santé

Un nouveau rapport épidémiologique publié mardi (11) par le ministère de la Santé indique microcéphalie 3.530 cas suspects liés au virus Zika. Les cas suspects de la maladie chez les nouveau-nés sont calculées à partir du début de l'enquête (le 22 Octobre 2015) jusqu'au 9 Janvier de cette année et ont eu lieu dans 724 municipalités dans 21 Etats du Brésil.

(Santé)